SAUCISSON D'ANE

LES ANES, PATRIMOINE DE LA CORSE

 
L'évolution des Corses s'est faite avec la complicité des Anes, ils étaient présents sur toutes les scènes de la vie insulaire, et la plupart des cartes postales font état de leur éternel dévouement auprès de notre communauté.
Mais le 20° siècle annonce leur déclin: avec la mécanisation et l'exode rural, ce sympathique animal se voit dénigré et même exporté, pour finir en saucisson en Italie ou dans le sud-ouest de la France.
Il ne fait plus partie de nos campagnes et il faut marcher des heures pour entendre un quelconque braiment.
Pire encore, les touristes débarquent sur notre île pour dénicher un fameux saucisson d'âne, comme si c'était le produit le plus représentatif de la Corse et n'en repartent qu'une fois leur désir assouvi.
Il est bon de rappeler que le saucisson d'âne n'est pas un produit traditionnel en Corse, et la majorité des charcutiers sont exaspérés rien qu'à l'idée que cela puisse exister, au point même de mettre des panneaux devant leurs enseignes mettant en garde les clients potentiels: " Ici nous ne vendons pas de saucisson d'âne."
Mais rien n'y fait, les charcutiers sont harcelés et l'on voit de plus en plus de saucissons d'ânes fleurir sur les étalages.
Nous ne sommes pas responsables des erreurs du passé mais nous pouvons agir au présent et pour le futur, afin que le mot "Corse" renvoie, non pas au saucisson mais plutôt à la polyphonie, à un environnement exceptionnel, à un artisanat riche et varié, des produits du terroir d'une très grande qualité et des gens qui travaillent pour maintenir leurs acquis et construire l'avenir…

                              Les Anes font partie de notre patrimoine, mais en chair et en os et sur leurs quatre sabots !